Les différents types de pompes d’arrosage

MQHOLINOX 5
Il existe deux grandes familles de pompes d’arrosage, les pompes dites « de surface » et, les pompes immergées, toutes deux sont parfaitement adaptées à l’arrosage domestique.

Les pompes de surface permettent de puiser l’eau jusqu’à une profondeur de 7 à 8 mètres au plus, elles ne conviennent donc pas pour les puits profonds. Pour les besoins les plus courants,
les moteurs monocellulaires (une seule turbine) suffisent en général. Lorsque l’installation d’arrosage nécessite une pression élevée ou un débit de grande importance, il est recommandé de se tourner vers une pompe multicellulaire. Bien que la plupart des modèles de pompe de surface soient électriques, il existe des versions à moteur thermique (motopompes) très utiles lorsque l’alimentation électrique est trop éloignée, elles sont tout aussi facilement transportables
que les modèles électriques. Enfin, de nombreux modèles s’amorcent automatiquement, ce qui facilite leur utilisation.

Les pompes immergées s’utilisent dans les puits profonds ou les forages par exemple, elles ne sont que rarement, voire jamais, déplacées. Elles sont capables de relever les fluides clairs jusqu’à de grandes hauteurs (plus de 40 mètres). Leur puissance et leur débit sont très variables selon les modèles et, il faut noter qu’en dessous de 7m3/h, le débit est considéré comme faible, ce qui peut être suffisant pour un arrosage, mais assez lent s’il s’agit d’évacuer une cave
inondée par exemple. Les pompes immergées sont généralement couplées à un système de sécurité « manque d’eau » qui coupe le moteur afin d’éviter toute surchauffe.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message

Recopiez ce code : captcha ci-dessous afin de valider votre message, puis cliquez sur "Envoyer" :

Tout savoir sur les pompes d'arrosage